Numéros d'urgence

15 Urgences médicales
18 Pompiers
112 Numéro d'urgence européen

Le Docteur Emile Roux et quelques dates

Le Docteur Emile Roux

Emile Roux est né le 17 décembre 1853 à Confolens en Charente dans une famille nombreuse. Après la mort de son père en 1862, il est recueilli par sa sœur aînée et son beau-frère. Il obtient en 1871 le baccalauréat de sciences au lycée du Puy et se lie d’amitié avec André Chantemesse. Il poursuit ses études de médecine à Clermont-Ferrand puis à Paris et devient en 1878 le préparateur de Louis Pasteur. Il participe ainsi à de nombreuses recherches comme le choléra des poules, la maladie charbonneuse, les maladies infectieuses.

En 1883, il soutient sa thèse sur la rage car il fut spécialement associé aux découvertes de cette maladie. Il organise en 1888 l’enseignement technique de la microbiologie qui est suivi par de nombreux médecins français et étrangers.

En 1889, Emile Roux découvre la toxine diphtérique et crée un traitement contre cette maladie ce qui aboutit à une communication au Congrès de Budapest présidé par André Chantemesse, en 1894, en collaboration avec Louis Martin.

Grâce à son travail, il reçoit de nombreux prix comme le Grade de Commandeur de la légion d’honneur en 1894 ; il est nommé à l’Académie Nationale de Médecine en 1896. En 1899, il est élu à l’Académie des Sciences. Quatre ans plus tard, en 1903, l’Institut de France lui confère le Prix Osiris pour le récompenser de l’ensemble des travaux.

Succédant à Emile Duclaux, il est nommé en 1904 directeur de l’Institut Pasteur.

 

De 1921 à 1933, il entreprend avec l’architecte Monsieur Proy, la construction de l’Hôpital du Puy baptisé de son nom en souvenir.

Emile Roux décèdera à Paris le 3 novembre 1933 à l’âge de 80 ans et aura le 9 novembre des funérailles nationales.

« Quand on parlait du Puy, tous les trois, à Paris, c’était un moment de repos qu’on s’accordait pour couper les dures heures de travail, pour oublier les soucis et les responsabilités… » (Louis Martin).

 

Quelques dates

La tradition hospitalière au Puy-en-Velay est extrêmement ancienne puisque l’Hôpital des Pauvres de Notre-Dame, fondé en 596 et situé près de la cathédrale, est l’un des premiers hôpitaux de France.
En tant que point de départ du pèlerinage pour Saint-Jacques de Compostelle et de par son statut de cité mariale, les pélerins affluent et la vocation hospitalière de la ville se développe.
Dès le XIème siècle l’hôpital reçoit les pauvres ; à partir du XVIème siècle, les enfants abandonnés puis les domestiques malades, et au milieu du XVIIIème siècle, des soldats.
L’établissement prend le nom d’Hôtel-Dieu vers la fin du Moyen-Age et à la fin du XVIIème siècle, sous l’impulsion du pouvoir royal, est construit l’Hôpital Général qui a alors vocation de maison d’internement pour les individus troublant l’ordre public ou la morale civique.
C’est naturellement au XXème siècle que les évolutions les plus importantes ont lieu et que sont progressivement abandonnés les bâtiments historiques de l’Hôtel-Dieu et de l’Hôpital Général.
De 1921 à 1933 est entreprise la construction du nouvel hôpital pavillonnaire sur le site actuel. L’architecte Monsieur PROY avait suivi les conseils de l’adjoint de Pasteur, le Docteur Emile Roux, dont le nom fut donné à l’établissement.
Par la suite, quelques dates clés ont marqué l’évolution de ce site :

  • 1970 : Construction des pavillons L, M et N regroupant les diverses disciplines de médecine.
    A cette occasion, la pharmacie centrale est transférée de l’Hôtel-Dieu dans ces nouveaux locaux.
  • 1976 : Ouverture du Service des URGENCES
    Création du plateau technique (Réanimation, Blocs opératoires, Soins Intensifs de cardiologie), inauguré par Madame Simone Veil, ministre de la Santé.
    Ouverture de l’Ecole d’Infirmières.
  • 1978 : Création du SAMU
    Ouverture du Centre de Gérontologie libérant progressivement les lits de l’Hôtel-Dieu et de l’Hôpital Général.
  • 1982 : Démarrage de l’activité d’Hémodialyse
  • 1989 : Arrivée du scanner
  • 1993 : Inauguration du service de Radiothérapie
  • 1995 : Ouverture des nouveaux locaux du Centre de Réadaptation Fonctionnelle et Motrice
    Le Ministre de la Santé, Philippe DOUSTE-BLAZY, pose la première pierre du bâtiment de Chirurgie/Mère-Enfant/Département d’anesthésie, réanimation, urgences, SAMU-SMUR (C.M.E.D.)
  • 1997 : Inauguration de l’ensemble Cuisine-Self-Magasins généraux.
  • 2001 : Le Centre Hospitalier Emile Roux est le premier établissement accrédité de la région Auvergne, il s’agit d’une démarche de certification des établissements de santé.
  • 2003 : Ouverture du C.M.E.D.
  • 2004 : Arrivée de l’IRM
  • 2010 : Ouverture du Bâtiment Médecine
    Mammographe
  • 2017 : Nouvelle blanchisserie
  • 2018 : Espace Intergénérationnel