Résultats DE

Les candidats domiciliés dans les départements ou territoires d'outre-mer ou à l’étranger

ont la possibilité de subir sur place les épreuves de sélection pour l'Institut de formation en soins infirmiers de leur choix.
Ils doivent en faire la demande au directeur de l'institut de formation choisi qui apprécie l'opportunité d'organiser sur place les épreuves :

  1. En liaison avec l’autorité territoriale concernée pour les départements ou territoires d'outre-mer ;
  2. Avec l’accord des représentants français dans le pays considéré.

Pour ces candidats le sujet de l’épreuve d’admissibilité est identique à celui proposé sur le territoire métropolitain aux candidats de l'institut de formation choisi.

L’épreuve d’admissibilité se déroule au même moment que sur le territoire métropolitain.
 

Les titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignant et du diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture justifiant de 3 ans d’exercice

en équivalent temps plein bénéficient d’une dispense de scolarité, sous réserve d’avoir réussi un examen d’admission.

L’examen d’admission, d’une durée de 2 heures, est organisé par le directeur de l’Institut. Il consiste en une analyse écrite de trois situations professionnelles. Chaque situation fait l’objet d’une question. Cet examen permet d’évaluer l’aptitude à poursuivre la formation notamment les capacités d’écriture, d’analyse, de synthèse et les connaissances numériques.

Les candidats doivent obtenir une note au moins égale à 15 sur 30 à cette épreuve.

Le nombre total d’aides-soignants ou d’auxiliaires de puériculture admis par cette voie est inclus dans le quota de l’institut de formation et ne peut excéder 20% de celui-ci.

Les aides-soignants et les auxiliaires de puériculture ayant réussi l’examen d’admission prévu sont dispensés de la validation des unités d’enseignement correspondant à la compétence 3 du référentiel infirmier défini « Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens » soit :

  • UE 2.10.S1 « Infectiologie hygiène » ;
  • UE 4.1.S1 « Soins de confort et de bien être » ;
  • UE 5.1.S1 « Accompagnement dans la réalisation des soins quotidiens ».

 

Les titulaires d’un diplôme d'infirmier ou autre titre ou certificat

permettant l’exercice de la profession d’infirmier obtenu en dehors d'un Etat membre de l'Union Européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace Economique Européen ou de la Principauté d'Andorre ou de la Confédération Suisse peuvent bénéficier, sous réserve de réussite à des épreuves de sélection, d’une dispense de scolarité pour l’obtention du diplôme d’Etat d’infirmier. Ces épreuves sont organisées simultanément à celles des autres candidats et sont évaluées par le même jury.

Pour se présenter aux épreuves de sélection les candidats adressent à l'institut de formation en soins infirmiers de leur choix un dossier d'inscription comportant :

  1. La photocopie de leur diplôme d'infirmier (l'original sera fourni lors de l'admission en formation) ;
  2. Un relevé du programme des études suivies, précisant le nombre d'heures de cours par matière et par année de formation, la durée et le contenu des stages cliniques effectués au cours de la formation ainsi que le dossier d'évaluation continue, le tout délivré et attesté par une autorité compétente du pays qui a délivré le diplôme ;
  3. La traduction en français par un traducteur agréé auprès des tribunaux français de l'ensemble des documents prévus au 1° et 2° ;
  4. Un curriculum vitæ ;
  5. Une lettre de motivation.

Les dispositions du 2° ne s’appliquent pas aux candidats bénéficiant de la qualité de réfugié politique

 

Les épreuves de sélection sont au nombre de trois :

  • une épreuve d’admissibilité ;
  • deux épreuves d’admission.

L’épreuve d’admissibilité consiste en une épreuve écrite et anonyme comportant l'étude d'un cas clinique en rapport avec l'exercice professionnel infirmier suivi de cinq questions permettant en particulier d'apprécier la maîtrise de la langue française, les connaissances dans le domaine sanitaire et social, les capacités d’analyse et de synthèse et les connaissances numériques.

Cette épreuve d’une durée de deux heures est notée sur 20 points.

Pour être admissible, le candidat doit obtenir à cette épreuve une note au moins égale à 10 sur 20.

Les candidats déclarés admissibles par le jury sont autorisés à se présenter aux épreuves d’admission consistant en une épreuve orale et une mise en situation pratique, organisées au cours d’une même séance.

  • L’épreuve orale, d’une durée de trente minutes maximum, consiste en un entretien en langue française avec deux personnes membres du jury :
  • un infirmier cadre de santé exerçant dans un institut de formation en soins infirmiers ;
  • un infirmier cadre de santé exerçant en secteur de soins.

Cette épreuve permet, à partir de la lecture de son dossier d’inscription, d’apprécier le parcours professionnel du candidat et ses motivations. Elle est notée sur 20 points.

  • L’épreuve de mise en situation pratique d’une durée d’une heure, dont quinze minutes de préparation, porte sur la réalisation de deux soins en rapport avec l’exercice professionnel infirmier.

Cette épreuve doit permettre aux deux mêmes membres du jury d’apprécier les capacités techniques et gestuelles des candidats. Elle est notée sur 20 points.

Pour être admis dans un institut de formation en soins infirmiers, les candidats doivent obtenir un total de points au moins égal à 30 sur 60 aux trois épreuves de sélection.

 

À l'issue des épreuves d’admission et au vu des notes obtenues aux trois épreuves, le président du jury établit une liste principale et une liste complémentaire.

Le directeur de l'institut de formation en soins infirmiers, après avis du conseil pédagogique, est habilité à dispenser les candidats admis en formation de certaines unités d’enseignement et de stages.
Cette décision est prise en fonction du niveau de formation initiale d'infirmier des candidats, du résultat à l’examen d’admission et de leur expérience professionnelle.

Le jury est composé du directeur de l'Institut de formation en soins infirmiers, ou des directeurs en cas de regroupement, d'infirmiers cadres de santé formateurs, d'infirmiers cadres de santé exerçant en secteur de soins et de personnes qualifiées.
La présidence du jury est assurée par un directeur d'institut.

Le président du jury choisit les sujets parmi les questions proposées par les équipes enseignantes de chaque institut de formation en soins infirmiers.

Les modalités des épreuves de sélection ainsi que les sujets sont soumis à l'approbation du Directeur Général de l’Agence Régionale de la Santé.

Les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins au 31 décembre de l'année des épreuves de sélection

 

Les candidats présentant un handicap

et qui se présentent aux épreuves de présélection ou de sélection ou à un examen d’admission peuvent déposer une demande d’aménagement des épreuves.
Ils adressent leur demande à l’un des médecins désignés par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées et en informent les instituts de formation.
Le Directeur de L'Institut met en oeuvre les mesures d'aménagement préconisées.